Une Prière d’aspiration à réciter lors de prosternations

Prières d'aspiration | Maîtres tibétainsSakya Pandita

English | Français | བོད་ཡིག

Sakya Pandita

Sakya Paṇḍita Kunga Gyaltsen

Plus d'infos:

L'Échelle

Une Prière d’aspiration à réciter lors de prosternations

Par Sakya Pandita Kunga Gyaltsen[1]

Namo Gurubhya

Le mantra qui multiplie les prosternations par mille :
om namo manjoushiriyé nama sushiriyé nama uttama shiriyé soha namo gourou djah namo bouddhaya namo dharmaya namo sanghaya

Puissent mes prosternations aux pieds des trois joyaux,
Purifier mes obscurcissements et ceux de tous les êtres !
En joignant mes deux paumes,
Puissions-nous obtenir l’union de la sagesse et des moyens !

En plaçant mes deux mains jointes sur le haut de ma tête,
Puissions-nous aller en Akanishta !
En plaçant mes deux mains jointes devant mon front,
Puissent toutes les actions négatives et les obscurcissements du corps être purifiés !

En plaçant mes deux mains jointes devant ma gorge,
Puissent toutes les actions négatives et les obscurcissements de la parole être purifiés !
En plaçant mes deux mains jointes devant mon cœur,
Puissent toutes les actions négatives et les obscurcissements de l’esprit être purifiés !

Grâce à la séparation de mes mains qui étaient jointes,
Puissions-nous faire le bien des êtres avec les deux rupakayas !
Grâce au placement de mes deux genoux au sol,
Puissions-nous parcourir progressivement les dix bhoumis et les cinq chemins !

Grâce à l’application au sol de mon front,
Puissions-nous obtenir le onzième bhoumi « Lumière Universelle » !
Grâce à l’étirement et la rétraction de mes quatre membres,
Puissions-nous spontanément accomplir les quatre activités !

Grâce à l’étirement et la rétraction des canaux subtils,
Puissions-nous libérez tous leurs nœuds !
Grâce au mouvement vers l’arrière de la colonne vertébrale et du canal central,
Puissent tous les pranas converger dans le canal central !

En me relèvant après avoir touché le sol,
Puissions-nous ne pas rester dans le samsara et atteindre le chemin de la libération !
Grâce à mes nombreuses prosternations offertes ensuite,
Puissions-nous, sans rester dans le nirvana, guider tous les êtres animés !

Par le pouvoir du mérite de mes offrandes et celles des autres faites en se prosternant,
Puissions-nous tous obtenir les circonstances extraordinaires d’une vie longue et sans maladie !
Quand nous mourrons puissions-nous renaître en Sukhavati
Et rapidement atteindre la bouddhéité parfaite !

Puissent tous les êtres nos parents être heureux
Et les royaumes inférieurs se vider à jamais !
Puissent toutes les prières d’aspirations
De tous les bodhisattvas, où qu’ils soient, se réaliser !

Sarwa mangalam !

Sachant qu’en associant aux prosternations la récitation de prières d’aspirations qui sont en rapport avec leurs bienfaits, des résultats encore plus grands en sont retirés, Sakya Pandita composa L’Échelle, cette prière d’aspiration à réciter lors des prosternations. Après il est bon de dire des prières de bon augures, et aussi de dédicace et d’aspiration comme « gewa di yi » et « chang chup sem chok ».


  1. Ce texte est généralement attribué à Sakya Pandita Kunga Gyaltsen (1182-1251), mais Khenchen Apé Rinpoché dit qu’il est difficile de savoir c'est vraiment le cas, comme le texte ne fait pas partie de ses œuvres complètes et que près de 800 ans se sont écoulés depuis la venue de Sakya Pandita.  ↩

• Télécharger ce texte: EPUB MOBI PDF