Prière d'aspiration pour faire naître la bodhicitta suprême

Lojong | Bodhicitta | Nyingma Mönlam | Maîtres tibétainsPatrul Rinpoche

English | Deutsch | Español | Français | བོད་ཡིག

Patrul Rinpoche

Dza Patrul Rinpoche

Plus d'infos:

Prière d'aspiration pour faire naître la bodhicitta suprême

par Patrul Rinpoché

Namo guru !

Ton esprit, depuis des éons, est débarrassé de toute tricherie ;
Ta parole, honnête et vraie, est libérée de tout artifice ;
Et ton corps, sans faux-semblant, agit avec justesse :
Grand Sage, sincère et avisé, devant toi je me prosterne !

Fils et filles du Bouddha, vous qui avez perçu le sens ultime,
Détenteurs de vérité, vous dont les mots ont un pouvoir prophétique,
Et vous qui suivez le chemin de la libération au moyen des trois véhicules :
Devant vous tous, empli de dévotion, je m'incline !

À partir de maintenant, à chaque renaissance et tout au long de mes vies à venir,
Bouddhas et bodhisattvas, puissé-je ne jamais être séparé de vous !
Bouddhas et bodhisattvas, acceptez-moi comme votre disciple !
Bouddhas et bodhisattvas, faites que j'atteigne la même réalisation que vous !

Puisse mon corps agir avec justesse et sans prétention ;
Puisse ma parole être honnête, sans mensonges ni tromperies ;
Puisse mon esprit être sincère, sans ruses ni duperies,
Et puissé-je me fier aux guides spirituels et aux véritables amis du Dharma !

L'entrée principale du chemin vers la libération,
La route initiale pour échapper aux dangers du samsara,
Le préliminaire crucial à toutes les pratiques du Dharma,
C'est le renoncement sincère : puisse-t-il s'élever dans mon esprit !

Avec elle, j'ai tout ce qu'il faut pour atteindre l'éveil,
Mais sans elle, nul moyen d'arriver à la bouddhéité ;
Elle est la graine infaillible permettant d'obtenir l'état de Bouddha :
Puissé-je donner naissance à la bodhicitta, suprême et parfaitement pure !

Puisse la suprême bodhicitta grandir toujours davantage ;
Dans toutes mes vies futures, puissé-je ne jamais oublier la bodhicitta ;
Encore et encore, puissé-je méditer sur la bodhicitta
Et pratiquer continuellement le chemin du bodhisattva !

Quelles que soient les actions éveillées du Grand Sage,
De l'héroïque Mañjuśrī ou de Samantabhadra,
Dans toutes mes vies, puissent mes actions être semblables aux leurs
Et puissé-je agir spontanément pour mon propre bien et celui des autres !

Voie excellente qui mène à l'éveil en une seule vie,
Dotée des moyens habiles qui, d'un même élan, profitent à soi et aux autres,
Et de la vue où samsara et nirvana sont indivisibles, formant une seule réalité :
Puissé-je m'engager sur la voie du véhicule de vajra, cette voie unique !

Détenteurs de vajra qui cultivez les méthodes de cette voie,
Vous prenez pour partenaires celles qui induisent la félicité-vacuité
Pour que la sagesse co-émergente se dévoile :
Jouissez de cette voie unique au royaume des ḍākinī !

Le visage de ma nature originelle, l'esprit lui-même, laissé inaltéré,
Ma propre essence, au-delà de tout artifice : puissé-je le voir dans sa nudité !
Maintenant la continuité de la méditation, sans trace de modifications,
Puissé-je obtenir le résultat ultime, libre de toute fabrication !

D'ici là, puissent tous mes souhaits se réaliser !
Tant que je suis en vie, puissé-je n'avoir aucune intention négative,
Au moment de mourir, puissé-je ne pas souffrir d'une mort douloureuse,
Après ma mort, puissé-je ne pas être effrayé par les apparences illusoires !

Puissent tout ceux qui me voient, m'entendent, pensent à moi, ou entrent en contact avec moi de quelque manière que ce soit,
Développer le renoncement, la bodhicitta, et la sagesse co-emergente,
Et de même, puisse l'état naturel de rigpa, tel qu'il est, naître dans leur esprit,
Afin que rapidement, tous atteignent l'éveil parfait.

Puissé-je voir directement le Bouddha, tel un soleil, avec ses signes et marques au complet,
Puissé-je savourer dans mon coeur le nectar du Dharma, semblable au soleil,
Puisse le Sangha, comme un soleil, m'accompagner jusqu'à la libération :
Puissé-je ne jamais être séparé de la lumière de ces trois astres suprêmes[1] !

Pour répondre à la requête de Nyima le pratiquant, ceci fut composé par Palgué, qui n'est que le pâle reflet d'un moine authentique. Que la vertu abonde et se répande !

| Traduction anglaise par Adam Pearcey, 2010. Tous nos remerciements à Alak Zenkar Rinpoché. Revue en 2012.

| Traduction française sur la base de l'anglais, Comité de traduction française Rigpa, 2013.


  1. Ici, Patrul Rinpoché joue sur le mot soleil, Nyima en tibétain, qui est le nom de la personne ayant fait la requête de cette prière.  ↩

• Télécharger ce texte: EPUB MOBI PDF