Les bienfaits de la pratique qui consiste à sauver des vies

Pratiques › Sauver des vies | Genres littéraires › Bienfaits | Maîtres tibétainsChatral Rinpoché

English | Deutsch | Español | Français | Português | བོད་ཡིག

Chatral Rinpoché

Amitāyus, Bouddha de la Vie infinie

Plus d'infos:
Télécharger ce texte:

Les bienfaits de la pratique qui consiste à sauver des vies

par Chadral Rinpoché

Je rend hommage au Lama, le Bouddha Amitayus
Entouré des bodhisattvas sur le chemin de l’entraînement.
Je vais maintenant expliquer brièvement les bienfaits
Du « rachat » ou « libération » de vies.

La pratique à faire pour tous les disciples du Muni,
Avec intention et mise en action authentiques,
Est, sans erreur possible, le rachat ou libération de vies.
Nombreux sont les sutras, tantras et shastras
Qui en expliquent tous les bienfaits.

En Inde comme au Tibet, un océan de maîtres érudits et réalisés
Ont considéré que faire le bien des autres est ce qu’il y a de plus important.
Même dans le Hinayana nuire aux autres est abandonné,
Et sur le chemin des bodhisattvas, le Mahayana,
C’est l’entraînement même, quant aux Mantras Secrets
Il s’agit d’un des samayas principaux de la famille Ratna.

Et c’est parce que, dans le monde,
Rien n’est plus précieux que sa propre vie,
Et donc il n’est pas de plus grande action négative que de la prendre,
Et que de toutes les vertus conditionnées
Racheter et libérer des vies
Est celle qui amasse les bienfaits les plus grands.
C’est pourquoi si vous souhaitez voir joie et bonheur s’en venir,
Faites tous les efforts possibles pour suivre ce chemin,
Qui est supérieur à tout autre,
Comme l’attestent raisonnement et grands textes,
Et qui est sans obstacle ni fausse route.

De quoi s’agit-il ? Prenant exemple sur votre corps,
Évitez de faire quoi que ce soit qui puisse faire du mal aux autres.
Les oiseaux, les poissons, les animaux des bois et des fermes,
Et jusqu’aux plus petits bêtes,
Tous sont attachés à leur vie.
Ne les tuez pas mais sauvez-les !
Faites tout ce que vous pouvez pour les protégez de toute peur !
Les bienfaits en sont inimaginables.
Il n’est pas de meilleure pratique de longue vie,
Et de rituel pour les vivants comme pour les morts.
J’aide moi-même les autres principalement de cette manière.

Elle élimine les circonstances adverses, les obstacles extérieurs et intérieurs,
Et amène les conditions favorables naturellement et sans effort.
Et quand elle est inspirée par la noble bodhicitta,
Et associée à de pures dédicaces et prières d’aspiration,
Alors le parfait éveil est à portée de main,
Et son bien comme celui des autres s’accomplira,
Vous pouvez en être certain !

Ceux dont l’esprit tend à la vertu et au mérite
Devraient proscrire la chasse et la pêche,
Particulièrement les oiseaux qui, comme les oies, migrent chaque année,
Quand envoyés par leur karma, à l’automne et au printemps,
Ils volent entre le nord et le sud.
Parfois quand, complètement épuisés, sans forces dans leurs ailes,
Ou ayant perdu leur route dans le ciel,
Ils sont forcés de se poser,
Une peur incontrôlable s’empare d’eux.
Ne leur faites pas de mal, en leur jetant des pierres
Ou en leur tirant dessus, ni ne les tuez,
Mais protégez leur vie afin qu’ils puissent
Facilement de nouveau prendre leur essor.
Aider par tous les moyens, avec amour et gentillesse,
Les êtres vivants pauvres et sans protection,
A le même mérite que méditer
Sur la vacuité qui a la compassion à son cœur.
C’est ce qu’a dit le grand maître Atisha.

Lamas et responsables, ordonnés et laïques, tous
Et en tout domaine dont vous ayez la charge,
Autant que faire se peut, faites tous les efforts
Pour racheter et libérer des vies,
Et encouragez les autres à faire de même.
Partout où vous le ferez,
Les maladies des hommes et des animaux seront apaisées,
La vie y sera longue et pleine de belles années comme une abondante récolte,
Et remplies de bien-être.
Quand vous mourrez, les illusoires souffrances de la mort n’apparaîtrons pas,
Vous obtiendrez une bonne renaissance dans les royaumes supérieurs,
Et progressivement atteindrez l’éveil extraordinaire et parfait.
Il n’y a aucun doute là-dessus.

En réponse à la requête du Docteur Dordrak,
Qu’il accompagna d’une écharpe de soie à la blancheur immaculée,
Et de cent roupies népalaises,
Celui appelé Chadral Sangyé Dorjé,
Qui fait toujours tout ce qu’il peut pour racheter des vies,
Offre ce texte écrit spontanément.
Par le mérite de ceci, puissent tous les êtres vivants
S’engager sur la voie de la conduite des bodhisattvas !

Mamakoli samanta !

| Traduit par Gyurme Avertin.