Évaluer les progrès sur le chemin

Conseils | Maîtres tibétainsChokgyur Dechen Lingpa

English | Deutsch | Français | 中文 | བོད་ཡིག

Chokgyur Dechen Lingpa

Chokgyur Dechen Lingpa

Plus d'infos:
Télécharger ce texte:

Un conseil concis pour évaluer ses progrès sur le chemin

extrait de L'Amrita essentielle du sens profond : instructions orales et conseils pratiques conférés aux disciples bienheureux, leur révélant ce qu’il s’agit d’adopter et d’abandonner

par Chokgyur Déchen Lingpa

Pour savoir si vous êtes ou non conscients de l'impermanence,
Vérifiez si vos plans sont à long ou court terme.

Pour savoir si vous percevez ou non les défauts du samsara,
Vérifiez si vous avez attachement et désir.

Pour savoir si vous atteindrez ou non la libération dans votre prochaine vie,
Vérifiez si votre conduite est bonne ou mauvaise.

Pour savoir si vous atteindrez ou non l'Eveil en cette vie,
Vérifiez si vous montrez les signes de progrès dans les phases d'approche et d'accomplissement.

Pour savoir si vous avez engendré ou non amour et compassion,
Vérifiez comment vous prenez soin de ceux qui sont dans le besoin.

Pour savoir si vous avez ou non dompté le démon[1] de la colère,
Vérifiez combien de haine vous nourrissez envers les ennemis.

Pour savoir si vous avez ou non dompté l’ogresse[2] de l'attachement,
Vérifiez à quel point vous êtes attachés à vos proches.

Pour savoir si vous avez ou non dissipé le fléau occulteur[3] de l'ignorance,
Vérifiez combien vous saisissez par espoir et peur.

Pour savoir si vous avez ou non purifié les trois poisons,
Vérifiez à quel point vous avez lâché prise de la fixation.

Vous saurez si votre pratique du Dharma suit ou non le chemin
En examinant minutieusement votre esprit.

Ceci fût écrit par Chokgyur Lingpa à la demande du Lama Galap Dzong, Könchok Tenzin Chökyi Lodrö.[4] Puiss-il apporter du bonheur !

| Lhasey Lotsawa Translations, 2020. Traduit ensuite de l'anglais au français par France Manghardt et Moritz Regnier, 2020.

Bibliographie

Texte source

  • mChog gyur gling pa, “rJes 'jug skal bzang rnams la bstsal pa’i zhal gdams bslab bya nyams len gyi skor spang blang mig 'byed zab don snying gi bdud rtsi.” Dans mChog gling bka’ ’bum skor. Vol. 36 de mChog gling bde chen zhig po gling pa yi zab gter yid bzhin nor bu’i mdzod chen po, 87–88. Kathmandu, Nepal: Ka-Nying Shedrub Ling Monastery, 2004.

Sources secondaires

  • Nebesky-Wojkowitz, René De. Oracles and Demons of Tibet: The Cult and Iconography of the Tibetan Protective Deities. Delhi: Book Faith India, 1996. (First Published The Hague: Mouton & Co., 1956)

  1. Démon est ici la traduction de rgyal 'gong, une sorte d'esprit malveillant qui est né de l'union d'esprits rgyal po et 'gong po. (René de Nebesky-Wojkowitz, Oracles and Demons of Tibet, 300).  ↩

  2. Ogresse est ici la traduction de srin mo, un rākṣasa féminin, ou rākṣasī.  ↩

  3. Fléau est ici la traduction de gdon, un nom générique pour les mauvais esprits ou les influences malveillantes.  ↩

  4. Könchok Tenzin Chökyi Lodrö (dkon mchog bstan 'dzin chos kyi blo gros, 1801–1859), aussi connus par son nom de tertön Nüden Dorjé (nus ldan rdo rje), était le détenteur du trône de Drigung Kagyü, le sixième Drikung Chungtsang et le trente-deuxième abbé de Drigung Til ('bri gung mthil). Cf. son sprofile sur TBRC: https://www.tbrc.org/#!rid=P2230.  ↩