Intégrer la maladie à la voie

Maladie et guérison | Conseils | Maîtres tibétainsDodrupchen Jigme Tenpe Nyima

English | Français | Português | བོད་ཡིག

Dodrupchen Jigme Tenpe Nyima

The Third Dodrupchen

Plus d'infos:
Télécharger ce texte:

Trois façons d’intégrer la maladie à la voie

par Dodrupchen Jigmé Tenpé Nyima

Il y a trois façons d’intégrer la maladie à la voie : la meilleure, l’intermédiaire et l’inférieure.

La meilleure méthode est simplement de laisser telle quelle, sans tenter d’y remédier, toute douleur intense qui accompagne la maladie ; on s’y pose, de façon détendue, et on laisse l’essence de la douleur s’élever comme une expérience de vacuité, au-delà de toute élaboration conceptuelle.

La façon intermédiaire est de penser que la souffrance et les influences nocives (dön) qui affligent les êtres sont toutes incluses dans la douleur intense que l’on éprouve dans le cadre de la maladie. Intégrer cette douleur à la voie et l’éliminer en même temps que les afflictions mentales peut alors devenir le support d’une pratique vertueuse.

La méthode inférieure consiste à voir dans la maladie le remboursement d’actions négatives commises par le passé. Sans chercher à l’apaiser, il faut éviter d’y réagir avec aversion, mais comprendre que cette maladie se manifeste grâce à la compassion des Trois Joyaux. On peut ainsi purifier nos obscurcissements et nos actions nuisibles.

| Traduit du tibétain par Adam Pearcey (2018). Traduit en français sur la base de l’anglais par Vincent Thibault et relu par Ane Samten Palmo (2020).