Une manière de se reposer

Genres littéraires › Conseils | Écoles et systèmes › Mahamudra | Maîtres tibétainsKhenpo Gangshar

English | Français | 中文 | བོད་ཡིག

Khenpo Gangshar

Khenpo Gangshar

Plus d'infos:
Télécharger ce texte:

Une façon de reposer dans la réalisation de l’essence de l’esprit

par Khenpo Gangshar Wangpo

Intérieurement, lâche la bride à la conscience naturelle;
Extérieurement, ne te cramponne pas aux apparences.
Sans « dehors » ni « dedans », tout est totalement transparent :
Quelle merveille que d’être libre d’attirance et d’aversion !

La distraction n’est qu’esprit. De même, le goût et le dégoût, l’espoir et la crainte, les notions de bon et de mauvais, de propre et de sale – chaque fois que tu fais de telles expériences, respecte la causalité, sois consciencieux et reste humble. Ne sois pas frivole ou vulgaire, mais sois en harmonie avec ceux qui t’entourent, et laisse toutes les émotions et attitudes fondées sur la préférence et l’aversion se purifier spontanément.

Évalue tes progrès à l’aune des différentes étapes de la voie. Peux-tu endurer différentes souffrances – quand tu es malade, qu’on te méprise ou qu’on te porte atteinte, par exemple ? En être incapable, c’est être ordinaire – un signe que tu dois encore cheminer[1].

Tu devrais donc supplier le guru et la déité yidam, recevoir l’initiation et mêler la sagesse du maître à ton esprit. Puis, détends-toi dans cette ouverture, sans aucune saisie, et demeure sans le moindre effort dans une expérience de relaxation totale – libre, décontracté.

De temps à autre, contemple le principe karmique des causes et effets; prends sur toi la souffrance des autres et offre-leur ton confort et ta vertu.

Dans la pratique consistant à donner le bonheur et à prendre la souffrance, on n’a pas à rejeter la difficulté ni à rechercher le confort. Détends-toi, simplement. Être sans concept de bon ou mauvais, sans crainte ni espoir, te permet de rester joyeux en toute compagnie – enjoué, quel que soit l’endroit où tu te trouves. N’est-ce pas ce que cela signifie, être vraiment heureux ?

Plus tu es précis dans la façon dont tu te conformes à la causalité, plus ton égoïsme et ta saisie du soi diminuent; ton obsession à l’égard du plaisir, de la douleur, du désir et de la haine déclinent également. Si tu es complètement affranchi de la peur de la mort, c’est un signe que tes efforts dans la pratique portent leurs fruits.

En essence, en tout temps et en toute situation, laisse l’esprit se détendre dans son état naturel, non fabriqué; tu ne seras ainsi jamais séparé de l’expérience du dhātu.

Ce sont là les divagations insensées de Gangshar Wangpo. Puissions-nous, toi et moi, devenir inséparables et procurer des bienfaits à tous les êtres.

| Traduit en français par Vincent Thibault (2022) sur la base de la traduction anglaise de Sean Price (2016).


Bibliographie

Édition tibétaine

Gang shar dbang po. "sems ngo 'jog thabs" in gsung 'bum/_gang shar dbang po. 1 vol. Kathmandu: Thrangu Tashi Choling, 2008. (BDRC W2CZ6597). Vol. 1: 41–43

Référence secondaire

Khenchen Thrangu, Vivid Awareness: The Mind Instructions of Khenpo Gangshar, with commentary by Khenchen Thrangu Rinpoche. Boston, MA: Shambhala Publications, 2011.


Version : 1.0-20220905


  1. Littéralement: « un signe que le pouvoir (rtsal) potentiel de la voie est incomplet. »  ↩