Dix Sūtras Royaux

Collections et cycles › Dix Sūtras Royaux

English (11) | Deutsch (1) | Español (2) | Français (5) | Italiano (2) | Português (2) | 中文 (1) | བོད་ཡིག (11)


Tri Songdetsen

Plus d'infos:
Télécharger cette collection:

Une sélection de textes en lien avec les « dix sūtras royaux » ou « dix sūtras du roi » (rgyal po'i mdo bcu), qui auraient été traduits sur les conseils de Padmasambhava pour la récitation quotidienne de l’empereur Tri Songdetsen.

Sūtras

« L’Aspiration aux actions bénéfiques » (bzang spyod smon lam) de Samantabhadra, tirée du Gaṇḍavyūha (un chapitre du monumental Avataṃsaka Sūtra), est si populaire et appréciée qu’on l’appelle la reine de toutes les prières d’aspiration. Elle est incluse dans la section « Dhāraṇī » du Kangyour (Toh 1095) et dans la section des textes divers du Tengyour (Toh 4377).

Populaire version nyingma de la célèbre Confession des transgressions du bodhisattva (byang chub sems dpa’i ltung bshags), aussi appelée Sūtra en trois sections (ou encore, « Sūtra des trois accumulations », phung po gsum pa’i mdo). On y invoque les trente-cinq bouddhas de confession pour purifier les chutes, fautes et transgressions du vœu de bodhisattva.

Possiblement le plus célèbre de tous les sūtras du Mahāyāna, le « Sūtra du cœur » est appelé ainsi puisqu’il condense le cœur, ou l’essence, de la perfection de la sagesse transcendante (prajñāpāramitā).

En réponse à une question du bodhisattva Ākāśagarbha, le Bouddha explique comment un bodhisattva sur le point de mourir devrait considérer l’esprit. Il importe, dit le Bouddha, de cultiver la compréhension de l’insubstantialité, de la grande compassion, de l’absence de références et du non-attachement, et de ne pas rechercher la bouddhéité ailleurs que dans la propre sagesse de l’esprit.

Voici l’Aparimitāyurjñāna-nāma mahāyāna-sūtra ('phags pa tshe dang ye shes dpag tu med pa zhes bya ba theg pa chen po'i mdo, Toh 674 et 849). On dit que le fait de le retranscrire, de le copier, de le lire à voix haute ou de le vénérer avec des offrandes favorise la longévité et procure un mérite extraordinaire.

Thèmes reliés