Éliminer les obstacles et maintenir la réalisation

Dzogchen | Maîtres tibétainsKhenpo Gangshar

English | Français | 中文 | བོད་ཡིག

Khenpo Gangshar

Khenpo Gangshar

Plus d'infos:
Télécharger ce texte:

Versets pour éliminer les obstacles et maintenir la réalisation de la nature de l'esprit

par Khenpo Gangshar Wangpo

Je me prosterne aux pieds du Guru, le guide suprême.

Ta pratique proprement dite consistera à considérer que le guru est en réalité le Bouddha et à l'implorer en tant que tel, avec une intense ferveur, afin de recevoir les quatre transmissions de pouvoir et de mêler sa sagesse à ton esprit.

Regarde maintenant en face l’esprit ordinaire, avec une conscience claire du moment présent, affranchie des idées compulsives et négatives. Ne sois ni attristé par ses mouvements, ni réjoui par sa tranquillité. De même, n’applique aucun remède destiné à détendre ou à mobiliser ton esprit ; laisse-le s’immerger et se relâcher tout entier au sein de la nature fondamentale.

Si les pensées prolifèrent vers l'extérieur, il ne sert à rien de se dire qu'il faut ramener la conscience en elle-même, etc. ; abstiens-toi de soumettre l’esprit à de telles modifications. Il est inutile de faire une chose ou d’en empêcher une autre ; reste simplement ouvert et libre, sans aucun point de référence.

Il n’est pas possible d’appréhender la nature-telle-qu’elle-est des choses ; abandonne donc toute idée de la « voir ». Tout ce qui se manifeste n’est que la continuité du dharmakāya, libre de toute obstruction. « Lâche prise », tout simplement et demeure dans l’omniprésence continue d’un relâchement total.

Dans l’esprit, l'ensemble des six consciences spontané comme un petit enfant, les pensées vertueuses s’élèvent, insaisissables, comme un arc-en-ciel ; les pensées négatives se libèrent d’elles-mêmes, comme un serpent défait ses propres nœuds. Ne suis pas tes penchants habituels : si un désir se présente, éradique celui qui le manifeste ; si une dépendance survient, éradique celui qui la ressent. Si tu sombres dans la torpeur, ta capacité à la combattre te sera un atout.

Intègre l’essence de ta session de méditation dans le temps de l’après-méditation. Si tu éprouves un renoncement, une lassitude et une répulsion continuels pour le saṃsāra, ce sont des signes de stabilité dans ta pratique ; comme le sont une dévotion profonde [envers le guru et ses instructions], la compassion, la stabilité dans les phases de développement et de complétion de la pratique, et la capacité à mourir sans regret.

Telles sont les paroles d’un Vagabond vertueux. J’ai écrit ceci sur la base des écritures, des instructions orales de mon guru ainsi que de ma propre expérience. Puisse toute vertu qui en découle vous être bénéfique !

| Traduit du tibétain en anglais par Sean Price, 2016. Publié pour la première fois sur Lotsawa House, 2019. Traduit en français sur la base de l’anglais et du tibétain par Ane Samten Palmo et relu par Christian Magis, 2020.