Le Dzogchen

Écoles et systèmes › Dzogchen

English (86) | Deutsch (11) | Español (12) | Français (16) | Italiano (3) | Português (13) | 中文 (59) | བོད་ཡིག (86)


Samantabhadra et sa compagne

Plus d'infos:
Télécharger cette collection:

Lotsawa House présente les textes suivants dans notre série sur le Dzogchen:

Chants

Conseils

Dans ce chant court mais puissant, Khenpo Gangshar Wangpo indique ce qu’est la vue exacte de la Grande Perfection à l’aide d’une série d’instructions concises et directes.

Gangshar Wangpo nous dit qu'il a pris les écritures, les instructions orales de son guru, ainsi que sa propre expérience comme base de ces versets qui expliquent comment éliminer ce qui fait obstacle à la pratique et comment maintenir la nature essentielle de l'esprit.

Des conseils essentiels portant sur toutes les étapes de la voie, du début à la fin. Comme le dit l’auteur : « Même si nous devions nous rencontrer en personne, je n’aurais point d’instruction plus importante à vous donner. Alors prenez-la à cœur, en tout temps et en toute situation. »

Dans cette instruction, une des plus réputées de ses instructions dzogchen, Mip'am Rinpoché explique comment passer du stade initial de la reconnaissance (ngo shes) du visage de rigpa, ou pure présence éveillée, aux étapes suivantes, parachever la force (rtsal rdzogs) de cette reconnaissance et gagner en stabilité (brtan pa thob).

Cette brève instruction versifiée, composée en 1893-1894, résume les points clés de la pratique de trekchö (khregs chod) en expliquant les « quatre manières de laisser les choses telles qu’elles sont » (cog bzhag bzhi).

Ce guide, appelé « l’instruction qui montre directement l’essence même de l’esprit dans la tradition des “vieux yogis réalisés” (rtogs ldan rgan po) », va droit à l’essentiel de la méditation du Dzogchen. Il fut écrit à l’intention des « yogis des villages » et d’autres pratiquants qui n’ont pas pu effectuer de longues études. Il comporte trois instructions distinctes pour 1) briser la coquille de l’ignorance ; 2) trancher les rets de l’existence samsârique ; 3) demeurer dans l’égalité semblable à l’espace.

Nyoshul Khen Rinpoché se remémore le conseil de Khenpo Ngawang Palzang, qui est parvenu à résumer en une seule instruction essentielle la pratique du Trekchö (khregs chod) du Dzogchen.

Prières

Thèmes reliés

Le bouddhisme vajrayāna impose des restrictions à la lecture et à la pratique de certains textes, qui sont destinés uniquement à ceux qui en ont reçu les transmisssions de pouvoir, transmissions de lecture et instructions appropriées.

Si vous doutez d’avoir les autorisations nécessaires à la lecture ou à la pratique d’un texte particulier, veuillez consulter un détenteur de lignée qualifié.

OK
Ce site utilise des cookies pour collecter des statistiques anonymes et améliorer l'expérience.
Decline
Accept