Prières d'aspiration

Pratiques › Prières d'aspiration

English (109) | Deutsch (21) | Español (15) | Français (29) | Italiano (5) | Nederlands (2) | Português (10) | 中文 (10) | བོད་ཡིག (109)


Bodhisattva Samantabhadra

Plus d'infos:
Télécharger cette collection:

Puissent tous les êtres animés, en nombre aussi illimité que l’espace,

Réaliser sans effort les trois kāya,

Et puissent tous ces êtres des six royaumes qui furent jadis mes parents,

Atteindre ensemble l’état de la perfection primordiale.

Une sélection de prières d'aspiration (Skt. praṇidhāna; Tib. smon lam) et de prières de catégories similaires, comme les prières pour la propagation des enseignements (bstan rgyas smon lam):

Bodhisattva Aspirations

Dzogchen

Général

« L’Aspiration aux actions bénéfiques » (bzang spyod smon lam) de Samantabhadra, tirée du Gaṇḍavyūha (un chapitre du monumental Avataṃsaka Sūtra), est si populaire et appréciée qu’on l’appelle la reine de toutes les prières d’aspiration. Elle est incluse dans la section « Dhāraṇī » du Kangyour (Toh 1095) et dans la section des textes divers du Tengyour (Toh 4377).

Cette prière d’aspiration aurait été prononcée par Guru Padmasambhava alors qu’il révélait le maṇḍala du Vajradhātu au temple de Samyé. Le texte fut révélé par Chokgyur Lingpa et couché par écrit par Jamgön Kongtrul. On l’appelle communément Mönlam Chokchu Düzhima (« L’Aspiration des dix directions et des quatre temps ») en référence aux quatre premières syllabes de la prière.

Une prière d’aspiration prononcée par Vajrapāṇi et retranscrite par le grand adepte visionnaire Dudjom Lingpa.

Cette célèbre prière composée par le vidyādhara Jigmé Lingpa inclut des aspirations en lien avec toutes les étapes de la voie, allant de l’obtention d’une précieuse vie humaine et de la rencontre d’un maître qualifié jusqu’à l’accomplissement des pratiques les plus avancées du Dzogpachenpo suivi des activités destinées au bien d’autrui.

Montagne cuivrée

Paix et bien-être

Une prière pour l’époque moderne, ou kaliyuga, invoquant Bouddha Śākyamuni, Guru Padmasambhava et l’ensemble des déités, maîtres et protecteurs éveillés, pour transformer l’esprit des personnes en position de pouvoir, éradiquer les terribles armes de guerre, neutraliser la menace qu’elles posent pour le Dharma et les êtres, et favoriser la paix mondiale.

Cette prière, composée au Trône de Vajra à Bodhgayā en janvier 2005, exprime des souhaits pour le bien des enseignements bouddhistes et des êtres en général, et pour l’épanouissement du Dharma au Tibet en particulier.

On dit que cette prière a éradiqué une épidémie virulente qui frappait la fameuse ville monastique de Sakya, s’avérant efficace là où tous les autres moyens, y compris des rituels tantriques, avaient échoué.

Cette prière visant à soulager les terreurs liées aux conflits fut prononcée par le grand siddha Thangtong Gyalpo, au moment où une guerre ravageait Minyak, dans l’est du Tibet. On dit que ses mots furent d’une puissance telle que le conflit prit instantanément fin, et que la paix et la prospérité régnèrent.

Cette prière d’aspiration fut originellement formulée devant la statue sacrée du Jowo Rinpoché à Lhassa. On lui attribue la fin de la famine qui sévissait au Tibet, particulièrement au Kham, en 1437.

Prières pour la propagation des enseignements

Tārā

Traduction

Thèmes reliés